Rencontre avec le Groupe AXA

Virginie RomualdoFETE interroge Virginie Romualdo, consultante pour le cabinet de recrutement interne du Groupe AXA (assurances) basé à Dijon.

En guise d’introduction, et très librement, pourriez-vous me parler de votre perception de l’égalité professionnelle ? Cette notion vous est-elle familière ? Que vous inspire-elle ?

L’égalité professionnelle est une égalité de traitement, une égalité d’opportunités. C’est avoir les mêmes chances ; être sur la même ligne de départ au niveau professionnel, que l’on soit un homme ou une femme.

Certains politiciens veulent instaurer des quotas de femmes, dans les instances clés des entreprises, au sein même des partis politiques… je ne suis pas à l’aise avec ce système. Cette discrimination positive est à mon sens contreproductive car les compétences sont mises à l’arrière-plan, au profit du genre. Mais je suis consciente que cela permet de faire évoluer les mentalités plus rapidement.

Pour moi l’égalité professionnelle c’est combattre les préjugés et les barrages de tout ordre qui peuvent se dresser dans la vie professionnelle des femmes.

Un accord relatif à l’égalité professionnel a-t-il été signé par AXA France ? Quels en sont les engagements phares ?

Un accord national a été signé le 22 mars 2006*. Il a fait l’objet d’un avenant en 2011.

Les actions principales de celui-ci visent à réduire les écarts de salaire en défaveur des femmes, assurer l’égalité des chances en matière de promotion dans toutes les filières professionnelles et permettre une meilleure conciliation vie privée / vie professionnelle grâce à des mesures telles que la prise en charge du congé paternité ou le télétravail. Le travail de l’entreprise a été reconnu par l’obtention du Label Egalité.

Votre mission est de recruter des commerciaux sur la Bourgogne. Vos recrutements sont-ils plutôt féminins ou masculins ?

C’est une certitude, aujourd’hui nous avons davantage de candidatures féminines sur notre population de commerciaux qu’il y a 10/15 ans. Dans nos recrutements quotidiens nous recherchons avant tout des compétences, un potentiel commercial, une personnalité. Néanmoins, et en conformité avec les engagements de notre accord de 2006, nous recherchons une féminisation plus importante.

Concernant nos recrutements directs, pour la région Nord Est nous sommes, en moyenne, à 30 ou 35 % de femmes. En revanche pour la population des alternants, nous sommes quasiment à 50 % de femmes. Ce déséquilibre dans les recrutements directs est à rapprocher des profils des candidatures. Il s’agit essentiellement de personnes ayant entre 30 et 35 ans, déjà installées dans leur vie personnelle avec des charges de famille. En tant que commerciaux, il leur faudra repenser et réorganiser tout leur quotidien.

Or pour les alternants et notamment ceux qui seront embauchés à terme, ils seront accompagnés dans leur carrière avec une prise en compte systématique des éléments personnels qui viendront progressivement impacter leur vie professionnelle(mariage, déménagement, arrivée du premier enfant …). Pour les recrutements en direct, la vie personnelle est souvent déjà construite et c’est une donnée que l’entreprise doit intégrer si elle ne souhaite pas se couper de certains recrutements.

Alors, justement quelles mesures peut proposer l’entreprise pour faciliter la conciliation vie professionnelle / vie personnelle ?

Les commerciaux sont libres de s’organiser comme ils le souhaitent du moment où ils atteignent leurs objectifs et qu’ils intègrent les contraintes liées à la vie de l’entreprise (réunion, formation…). La contrepartie de cette souplesse est une amplitude horaire de travail importante. Mais si un commercial(e) désire aller déposer ses enfants à l’école ou les récupérer à la sortie d’une activité le mercredi… il pourra organiser son emploi du temps en conséquence.

Pour le personnel administratif c’est le télétravail qui est facilité. Ainsi, il est possible de mettre sur pied une organisation qui permette de travailler depuis chez soi certains jours de la semaine (mise à disposition d’une clé avec accès internet par exemple).

Enfin d’autres mesures communes aux commerciaux et aux administratifs vont dans le sens de cette conciliation des temps de vie. Les femmes peuvent bénéficier d’un congé maternité plus long, d’un aménagement du temps de travail et de périodes de formation lors de leur retour dans l’entreprise.

Le mot de la fin, Virginie Romualdo ?

Plutôt une réflexion personnelle… Certaines femmes se mettent une pression personnelle démesurée. Telles des superwomen elles ambitionnent un poste à responsabilité, une vie de famille avec mari et enfants, une vie sociale riches d’activités diverses et peuvent parfois se montrer intolérante à l’égard d’autres qui ont fait un autre choix de vie. Les évolutions sociétales vont dans le sens d’un encouragement des femmes qui souhaitent faire de brillantes carrières, mais attention tout de même à ne pas créer une fracture supplémentaire dans notre société cette fois ci entre les femmes elles-mêmes.

* L’accord du 22.03.2006 est intitulé « Accord en vue de la dynamisation des principes essentiels de diversité et d’égalité professionnelle au sein d’AXA France ».