Retour en images sur la semaine de la mixité de la Nièvre : portraits de professionnel(le)s

Tout au long de la Semaine de la Mixité de la Nièvre, le Journal du Centre et la radio Bac FM se sont associés à FETE pour proposer des portraits de Nivernaises dont le métier est encore peu féminisé et de Nivernais qui à l’inverse exercent une profession très féminisée !

Marie-Hélène BERNARD

Crédit photo: le JSL

Retrouvez les articles du Journal du Centre aux liens suivants :

Marie-Hélène Bernard, dirigeante d’une entreprise de BTP

David Arriat, animateur auprès de tout-petits

Pierre Perrin, auxiliaire de vie sociale

Pascale Vallet-Fort, horticultrice

Vous pouvez également ré-écouter les 5 femmes interviewées par Bac FM :

Laura, Soudeuse

« Les clients qui découvrent que c’est une femme qui est soudeuse sont surpris, mais ils le prennent bien en général », « Je vois bien qu’il reste encore un petit esprit macho chez les hommes mais le fait de voir qu’une fille est capable de bien faire, ça change les mentalités ».

Valérie Cosnier, horticultrice  aux Service Espaces Verts de la Ville de Nevers

« Quand je suis arrivée, j’étais une des premières femmes à être engagée, j’ai dû faire mes preuves », « Je suis capable de faire autant que les hommes ».

Lise Moreau, Agente d’Entretien des Rivières à l’Agglomération de Nevers

« Je pense que ma candidature à ce poste a apporté quelque chose d’autre, une touche féminine, un autre point de vue et enrichit le travail de l’équipe », « Ce que je dirais aux filles qui hésitent à se lancer dans ce métier-là,  c’est qu’il ne faut pas avoir de blocage et ne pas hésiter à se lancer dans ce qu’elles aiment…». (Bande son non disponible)

Bénédicte Rollin, Technicienne Forestière à l’ONF

« Depuis toute petite, j’avais un lien étroit avec la forêt, j’habitais en zone rurale, c’est ce métier qui m’a tout de suite attirée », « Je n’ai pas eu de problème d’intégration malgré le fait que je sois la seule femme parmi une équipe de  8 hommes ».

Nathalie Cordoba, adjointe technique aux Service Espaces Verts de la Ville de Nevers

« J’ai été très bien accueille par mes collègues masculins, nous sommes complémentaires et nous apportons un autre regard », « Ce que je dirais aux filles qui hésitent à se lancer dans ce métier, c’est qu’il faut foncer, ne pas se laisser influencer et faire ce que l’on a envie de faire ».