RENCONTRES lors du salon Apprentissimo : LAURA

FETE a participé au Salon Apprentissimo de Dijon les 21 et 22 avril ; l’occasion d’y faire de belles rencontres !

IMG_4442 (2)

1/Bonjour Laura, vous suivez actuellement un BTS Service informatique aux organisations et vous souhaitez vous réorienter vers un BTS en domotique. Pourquoi ce choix ?

Dès mon année de Terminale mon objectif était d’entreprendre le BTS domotique en alternance. J’ai alors commencé à chercher des patrons pour la rentrée 2014… en vain. J’ai rencontré un professeur de domotique du lycée de Dole qui m’a alors conseillé de faire une procédure complémentaire sur le site APB (Admissions Post’Bac) pour m’inscrire sur le BTS Service Informatique aux organisations. Les matières dispensées dans les 2 BTS étaient selon lui relativement proches. Le temps jouant contre moi, c’est donc ce que j’ai fait. Mais c’est véritablement la domotique qui m’intéresse donc je renouvelle mes demandes pour la rentrée 2015.

2 / Pouvez-vous nous expliquer à quoi correspond la domotique et ce qui vous attire dans ces métiers ?

En gros on peut dire que la domotique correspond à l’automatisation de l’habitat. Ce qui m’attire dans cette technologie c’est toute la facilité avec laquelle on peut l’utiliser et les économies que ça peut apporter à long terme. Le fait d’être sur un chantier m’attire beaucoup aussi car je ne suis pas du genre à rester derrière un bureau, j’ai besoin de bouger et de me servir de mes mains !

3/ Concrètement, sur quels métiers peut déboucher cette formation ?

La formation domotique peut déboucher sur le métier de technicien-ne d’installation en domotique, conseiller-ère en domotique, et programmeur-se. Les possibilités sont larges ! 

4/ Vous recherchez donc une entreprise d’accueil pour intégrer le BTS domotique en alternance, comment se passe cette recherche ?

J’ai beaucoup de difficulté à trouver un patron pour mon contrat d’apprentissage. Souvent les entreprises m’annoncent qu’elles ne prennent pas d’apprenti-e-s, ou qu’elles ont déjà pourvu les recrutements. Mais je ne perds pas espoir, loin de là !!

5/ Il s’agit d’une filière technique encore peu suivie par les jeunes filles, ressentez-vous une réticence des employeurs du fait que vous êtes une femme ?

Oui clairement ! Pour l’instant je n’ai eu qu’un seul entretien et lors de celui-ci on m’a expliqué qu’être une fille était handicapant. « Nous n’oserons pas vous faire porter des charges trop lourdes » m’ont-ils dis ! Mais même un homme n’est pas forcément capable de porter des charges lourdes, c’est pour ça qu’il existe des diables ou des chariots… 

6/ Alors justement qu’auriez-vous envie de dire à ceux et celles qui pensent que la technique n’est pas faite pour les filles ?

J’aimerai leur dire de vivre avec leur temps. Qu’il faut évoluer et que nous les femmes ne sommes pas moins compétentes que les hommes. On doit tous apprendre notre métier et si ça nous intéresse alors on peut être autant voir plus performantes que les hommes dans ces secteurs d’activité !

Employeurs, vous pouvez consulter le CV de Laura ICI!