Portrait 7 : Bénédicte SAUSSAC – Conductrice de travaux

DSC_0639Bénédicte SAUSSAC était intervenante au Carrefour des Carrières au Féminin de l’Yonne le samedi 23 janvier matin à Appoigny. Elle présente son parcours et son métier de conductrice de travaux.

J’ai été éduquée dans l’environnement alors j’ai effectué un BAC +5 dans l’aménagement du territoire. C’est un domaine très diversifié (eau, gestion, station d’épuration, etc…). C’est suite à mes stages que je me suis spécialisée dans l’assainissement de rivières.

J’ai commencé ma carrière dans un bureau d’études (suivi de travaux), où je devais créer un projet. Mais au fil du temps, je ne voulais plus seulement créer, je voulais vivre le projet et le voir en vrai. Surtout que sur papier l’activité était peu valorisante…

Aujourd’hui, je gère des équipes, je finalise le projet, j’organise les phases de chantiers (matériel, délais…), je négocie avec les fournisseurs. Il y a beaucoup plus de rapports humains et c’est ce que je recherchais. Au départ ce n’était pas facile d’être une femme, notamment parce que c’était une entreprise familiale, mais j’ai réussi à prouver mes compétences et j’ai vite été intégrée.

Ce n’est pas toujours simple de travailler avec les anciens, mais il faut leur faire confiance tout en s’imposant. C’est un rapport de confiance qui se met en place avec le temps.

Une fois, alors que je devais travailler pour une commune, on m’a dit « Vous êtes une femme, ça ne passera pas ». J’ai rencontré quelques personnes réfractrices, mais ça ne m’a jamais empêché de continuer, même si au début ça fait un peu mal…

En tant que femme, il faut toujours prouver qu’on connait le métier, il faut toujours garder une certaine distance. Avoir du caractère est très important, en tant que conductrice de travaux je ne dois pas me laisser marcher dessus. On me dit souvent que, lorsqu’une femme arrive dans l’équipe, l’ambiance est plus agréable et qu’il y a moins de brutalité entre les hommes.

« C’est à nous d’organiser des déplacements pour présenter nos métiers et venir aux jeunes.
Il faut rester curieux et chercher à découvrir en permanence »