Portrait 11 : Nadia BARUCH – Technicienne forestière

DSC_0645Nadia BARUCH était intervenante au Carrefour des Carrières au Féminin de l’Yonne le samedi 23 janvier matin à Appoigny. Elle présente son parcours et son métier de technicienne forestière.

Après avoir obtenu un Bac S, j’ai poursuivi avec un BTS Forestier, dans la seule école qui était ouverte aux filles à l’époque. Je voulais un métier lié à la nature. Je me suis orientée un peu par hasard et aussi parce que je recherchais une part de travail en extérieur.

Dans mon travail je suis à moitié sur le terrain lorsque je rencontre les propriétaires. Je suis habilitée à autoriser la coupe d’arbres, je réalise des documents d’urbanisme, etc… J’ai un rôle de conseillère vis-à-vis de l’environnement. Il faut protéger les forêts de façon à ne pas les détruire, car on s’est vite rendu compte qu’elles étaient très importantes (Oxygène…).

Il y a peu de femmes dans ce domaine ; j’ai longtemps été la seule dans la forêt. Mais je le comprends, cela reste difficile pour une femme d’être bûcheronne. Souvent on leur demande d’être meilleures que les hommes, on les teste, on leur pose des questions… Et pourtant le matériel s’est beaucoup adapté aux femmes, comme les vêtements d’ailleurs.

C’est un métier très prenant, car il impose beaucoup de déplacements. Il faut savoir être polyvalente entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle. Dommage qu’aujourd’hui il y ait trop de réglementation, cela se ressent beaucoup dans le travail, notamment au niveau des jeunes qui sortent de l’école.

J’ai toujours eu beaucoup de caractère, je dis souvent ce que je pense. Peut-être que j’apporte quelque chose de différent… Bien souvent entre deux hommes il y a un rapport d’égo, ce qui peut créer des conflits, ce qui disparaît lorsqu’une femme est présente.

« Métier de passion, il y a peu de postes mais on recrute lorsque l’on détecte cette passion.
Il y a ceux qui aiment la nature et ceux qui la pratiquent ».