PLAN EGALITE au Lycée Eiffel : Retour sur la table ronde « Lancez-vous : devenez ingénieures »

Le lycée Eiffel de Dijon et FETE ont organisé le 13 mars dernier une table ronde intitulée « Lancez-vous : devenez ingénieures » à destination des élèves filles de Terminale S dans le cadre du dispositif des Cordées de la réussite et des Plans égalité.

L’objectif : déconstruire certains stéréotypes et idées reçues autour des études scientifiques et des métiers de l’ingénierie pour donner envie aux jeunes filles de s’y engager.

visuel_eiffel_table_ronde

Crédit photo: FETE

Denis Rolland, Recteur de l’académie de Dijon, et Philippe Grand, proviseur du lycée Eiffel, ont introduit la table ronde en encourageant les jeunes filles à faire des choix ambitieux de métiers encore peu féminisés et à s’engager pour l’égalité. Ils ont rappelé qu’il n’y a aucune logique à retrouver des secteurs très féminisées ou très masculinisés et à ce que les femmes aient une rémunération moindre.

A travers les témoignages de trois étudiantes en classe préparatoire ‘Sciences de l’Ingénieur’ et de trois femmes actuellement en poste – une enseignante en mathématiques en classe préparatoire, une cheffe de service études télécoms et équipements et une ingénieure généraliste contrôle technique construction – les élèves ont pu s’apercevoir que les intervenantes se plaisaient dans leurs études et /ou entreprise.

Ces retours de terrains riches, instructifs, parfois étonnants, voire drôles, ont permis de couper court aux idées reçues. On retiendra notamment que :

  • « NON », un ingénieur n’est pas un savant fou enfermé dans son bureau, que « NON PLUS », l’ingénieur n’est pas cantonné à réaliser des dessins industriels ;
  • « NON », il n’est pas nécessaire d’être le premier ou la première de la classe pour devenir ingénieur-e ;
  • « NON », les garçons ne mènent pas la vie dure aux jeunes filles lorsque celles-ci sont minoritaires dans les classes préparatoires ;
  • « OUI », les classes préparatoires sont exigeantes en termes de travail mais elles permettent aux étudiant-e-s de bien se préparer aux concours d’entrée aux grandes écoles, et surtout on y retrouve de l’entraide et un esprit d’équipe entre les étudiant-e-s ;
  • « OUI », sous la terminologie d’ingénieur, nous retrouvons une quantité de missions variées et ce dans tous les secteurs : du management, de la gestion de projet, de la conception, de la création…
  • « OUI », il ne faut pas hésiter à suivre les études qui nous plaisent, à prendre sa place et à être ambitieuse, les professeur-e-s sont là pour aider les étudiant-e-s ;
  • « ÉTONNAMMENT », les grandes écoles d’ingénieurs sont là pour nous « apprendre à apprendre » ;
  • et pour conclure, « OUI », il est possible pour une fille comme pour un garçon de devenir ingénieur-e dès lors que l’on est motivé-e.

FETE espère que cette table ronde aura donné envie aux jeunes filles de s’orienter vers des filières scientifiques et à minima leur aura permis d’avoir une vision plus large du métier d’ingénieur pour qu’il se conjugue plus souvent au féminin.

FETE remercie le lycée Eiffel pour son travail engagé sur la question, le Conseil régional qui soutient les Plans Egalité portés par FETE, Monsieur le Recteur pour sa présence ainsi que la déléguée régionale aux droits des femmes et à l’égalité et la chargée de mission à l’égalité du Rectorat et très particulièrement les intervenantes sans qui cette table-ronde n’aurait pas été possible.

P1040313.JPG
P1040323.JPG
P1040327.JPG
P1040331.JPG
P1040344.JPG
P1040349.JPG
P1040308.JPG
P1040310.JPG
P1040313.JPG
P1040323.JPG
P1040327.JPG
P1040331.JPG
P1040344.JPG
P1040349.JPG
P1040308.JPG
P1040310.JPG
P1040313.JPG
P1040323.JPG
P1040327.JPG
P1040331.JPG