Des parents sensibilisés aux stéréotypes filles-garçons dans la Nièvre

Le collège Giroud de Villette de Clamecy a fait appel à FETE pour une journée destinée à déconstruire les stéréotypes de genre auprès des élèves puis de leurs parents.

Après être intervenue devant toutes les classes de 6ème de manière ludique afin de démontrer que les métiers n’ont pas de sexe, c’est auprès des parents que le soir l’association FETE est intervenue.

A l’initiative de l’association « Des mots doux pour nos doudous » qui organise régulièrement des soirées thématiques autour de la parentalité, les parents étaient invités à venir échanger autour de la thématique des stéréotypes filles/garçons et de l’impact qu’ils peuvent avoir sur les opinions et choix des enfants.

Des participants déjà acquis à la cause mais qui ont reconnu avoir appris beaucoup de choses. Oui, l’école est mixte en France depuis 1972, mais dans les faits de nombreuses filières restent encore très sexuées et les stéréotypes liés aux métiers ont un rôle prépondérant dans les choix des filles et des garçons.

FETE a d’ailleurs pu s’appuyer sur des exemples concrets relevés le jour-même auprès des élèves de 6ème du collège. Ne serait-ce que les métiers envisagés plus tard : policier, pompier, footballeur, pilote d’hélicoptère ou agriculteur pour les garçons, vétérinaire, décoratrice d’intérieur, avocate ou maîtresse d’école pour les filles… Très peu de choix partagés, et des jeunes très influencés par les programmes télévisés… Par ailleurs, la présence du principal du collège et de sont adjointe ont permis l’apport de nombreux exemples concrets et d’alimenter avec les autres participantes le débat de manière très riche.

Oui, de nombreux métiers existent et il est important que les jeunes ne limitent pas leurs choix d’orientation au regard de leur sexe !