Nièvre : Premiers pas dans l’aéronautique pour une collégienne de Luzy

Unique lauréate de la Nièvre, Chloé Laustrat, élève de 3ème au collège Antony Duvivier à Luzy a obtenu le Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA). Grâce à l’option aéronautique mise en place au collège, elle a pu suivre 2 heures de cours par semaine : aérodynamique, mécanique de vol, histoire de l’aéronautique et de l’espace, technologie des aéronefs…Outre cette approche théorique, des sorties sur le terrain ont été organisées telles que la visite d’un aéroclub et d’un aéroport avec de la tour de contrôle. Grâce à l’obtention de ce BIA, la jeune fille se voit reconnaître 70% des connaissances exigées pour l’obtention du brevet de pilote de planeur.

téléchargement

Crédit photo: Pixabay

Un secteur qui recrute

Un choix d’orientation et une réussite qui montrent que les métiers de l’aéronautique sont peu choisis par les filles. Pourtant, l’aéronautique a le vent en poupe et les entreprises du secteur sont confrontées à un fort besoin en main d’œuvre qualifiée.

Un secteur encore peu féminisé

Aujourd’hui, on retrouve seulement 15% de techniciennes dans ce domaine d’activité et un peu plus de 20% d’ingénieures. Des freins psychologiques alimentés par des stéréotypes tenaces expliquent le fait que les filles ne font pas le choix de cette filière.

Diverses voies d’accès

Les écoles d’ingénieurs ne sont pas la seule voie pour entrer dans le secteur qui est accesible du CAP au Master. Actuellement, il existe par exemple deux spécialités de bac professionnel en aéronautique : le bac pro aéronautique (option “Mécanicien systèmes cellules” ou “Mécanicien systèmes avionique”) et le bac pro technicien aérostructure.