Une matinée « Ambition au féminin » pour la 4ème année au lycée Louis Davier de Joigny

Le 12 mars, dans le cadre des actions menées autour du 8 mars et des Plans Égalité menés par FETE dans les lycées, notre association a animé ce qu’on peut appeler maintenant la « traditionnelle » matinée « Ambition au féminin » proposée cette année à 96 lycéennes de filières professionnelles et technologiques du lycée.

Deux ateliers étaient proposés pour l’occasion :

Crédit photo : FETE

Un atelier « égalité » avec du ciné-débat autour du film « Bienvenue dans la vraie vie des femmes ». Un documentaire qui présente tous les aspects de la question des inégalités entre femmes et hommes dans la société française contemporaine, la vraie vie des femmes d’aujourd’hui. De quoi démontrer que si dans les têtes et dans la loi c’est l’égalité, dans la pratique ce n’est pas la même chose.

Un atelier « mixité », introduit par des informations sur les choix d’orientation différenciés filles-garçons et la segmentation des métiers, et suivi d’une table-ronde avec trois professionnelles. Ont accepté de venir témoigner de leur parcours une entrepreneure, la directrice d’une concession automobile, et la directrice de la Ligue de l’Enseignement et de l’Ecole de la 2ème Chance de l’Yonne. Trois parcours très riches de femmes qui ont réussi à concilier vie familiale et vie professionnelle afin d’occuper des postes de direction. Des femmes qui ne veulent dépendre de personne et gérer leur vie, et qui ont déclaré que si dans leur vie il leur était bien sûr arrivé d’avoir des moments de doutes, elles avaient forcément derrière des moments de gloire. Elles ont aussi échanger sur leur vision du management, un management qui se veut plus horizontal que vertical pour permettre d’optimiser les compétences de chacun.e.

Les filles issues des filières ARCU (Accueil Relation Clients et Usagers), COM (Commerce), GA (Gestion des Administrations), STMG (Sciences et Techniques du Management et de la Gestion), STI2D (Sciences et Techniques de l’Informatique et du Développement Durable) et MVA (Maintenance de Véhicules Automobiles) (une seule fille dans chacune des deux dernières classes) ont particulièrement apprécié les témoignages de ces dirigeantes.

Les lycéennes ont tout à fait conscience qu’il n’y a pas de métiers réservés aux femmes et d’autres aux hommes, mais qu’en 2018 l’égalité entre les deux sexes n’est pas encore réelle en France et qu’il y a encore du chemin à parcourir. Certaines envisagent l’entrepreneuriat (principalement dans le commerce), mais aussi de se diriger vers certains métiers encore majoritairement masculins comme la police ou la gendarmerie ou la peinture en bâtiment. Elles restent toutefois minoritaires, la majorité n’ayant pas encore de projet bien précis ou sinon la vente, l’enseignement ou la banque. Peut-être en auront-elles un peu plus après avoir vu l’exposition photographique de FETE « Des métiers sous l’angle de la mixité » présentée dans le hall du lycée jusqu’au 29 mars.

Ce qu’elles ont retenu de cette matinée :

« Il ne faut jamais perdre espoir et toujours croire en nous  » ; « Ce n’est pas parce que nous sommes des femmes que rien n’est possible, il faut savoir se défendre et se donner les moyens d’y arriver » ; « Il faut croire en soi et être ambitieuse » ; « Il faut se battre dans la vie pour réussir » ; « Il ne faut rien lâcher et prouver qui on est ».

 

Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn