La semaine des Mathématiques au collège Jean Bertin (Saint Georges sur Baulche – 89)

Si on nous demande de citer des mathématiciens célèbres, plusieurs noms nous arrivent rapidement à l’esprit : Pythagore, Thales, Euclide, … Par contre, s’il s’agit de citer des mathématiciennes, nous avons beaucoup plus de mal à trouver des noms !

Aussi, dans le cadre de la Semaine des Mathématiques qui s’est déroulée du 16 au 20 mars 2015, un travail sur ce thème a été réalisé au collège Jean Bertin (à Saint Georges sur Baulche dans l’Yonne) et a été proposé aux six classes de 3ème ainsi qu’à trois classes de 5ème de l’établissement. Soit 225 élèves environ, avec la collaboration de FETE et de Céline Thery, professeure-documentaliste, ainsi que de Géraldine Germain, Nelly Morien et Julien Boiché, professeur-e-s de Mathématiques des classes concernées.

Dans le cadre d’une heure habituelle de mathématiques, les élèves se sont rendus au CDI et ont participé à plusieurs activités :

  • Une recherche sur des mathématiciennes

Pour cela, la biographie d’une cinquantaine de mathématiciennes (de l’Antiquité à nos jours) avait été distribuée à chaque élève, ainsi qu’un questionnaire de vingt questions, dont toutes les réponses se trouvaient dans la biographie citée. Les élèves remplissaient ensuite un « Mots mêlés » correspondant à ces questions.

Quelques exemples :

– Mathématicienne française née à Paris en 1776, elle dut d’abord utiliser un pseudonyme masculin pour échanger avec les mathématiciens de son époque. Elle fut par ailleurs liée avec le mathématicien et physicien auxerrois Joseph Fourier.

– Mathématicienne iranienne contemporaine, en 2014 elle est la première femme à recevoir la médaille Fields, le plus prestigieuse des récompenses en Mathématiques, souvent comparée au prix Nobel.

– Mathématicienne anglaise du XVIIIe siècle, elle est considérée comme une pionnière des statistiques.

  • Quelques inventions

Un document a été élaboré par FETE sur une vingtaine d’inventions (essuie-glace, escalier de secours, sorbetière, …) et les élèves devaient trouver d’abord le point commun de ces inventions (des éléments étaient donnés au dos des documents, toutes les inventions citées ont été créées par des femmes) puis effectuer une recherche sur la femme l’ayant découverte.

Le but de ces activités était de montrer, à travers les exemples de mathématiciennes ou d’inventrices,  que les mathématiques, et les sciences, n’étaient pas des domaines uniquement masculins mais que les femmes y avaient toute leur place et y réussissaient par ailleurs fort bien.

Il y a eu une très forte participation des élèves, très contents des activités proposées.

Retrouvez un article de l’Yonne Républicaine consacré à cette action ICI.

SAM_8542.jpg
SAM_8581.JPG
SAM_8588.jpg
SAM_8592.jpg
SAM_8616.jpg
SAM_8621.JPG
SAM_8573.JPG
SAM_8576.JPG
SAM_8542.jpg
SAM_8581.JPG
SAM_8588.jpg
SAM_8592.jpg
SAM_8616.jpg
SAM_8621.JPG
SAM_8573.JPG
SAM_8576.JPG
SAM_8542.jpg
SAM_8581.JPG
SAM_8588.jpg
SAM_8592.jpg

(1 commentaire)

    • Mavis on 20 avril 2015 at 12 h 15 min

    Les informations ici présentes sont relativement intéressantes. J’ai beaucoup aimé, cet article est vraiment bien ficelé et agréable à lire. Pas mal du tout.
    Elsa Bastien / streetpress.com

Les commentaires sont désactivés.