FETE a rencontré l’entreprise Yltec de Joigny

IMG_2005 - Copie

Crédit photo : FETE

L’entreprise jovinienne Yltec du secteur de la métallurgie compte parmi ses effectifs une plieuse, une laseriste, une soudeuse… FETE a eu la chance de visiter l’atelier de 3 000 m2 et d’aller à la rencontre de ces femmes.

 

Elles se prénomment Delphine, Florence, Nathalie, Agnès et Béatrice et travaillent toutes pour cette entreprise de 20 salarié(e)s spécialiste de la fabrication de pièces complexes en aluminium et inox depuis 1986.


IMG_1992 - CopieFlorence a été embauchée il y a un peu plus d’un an chez Yltec et travaille au pliage. Peu de personnes sont encore formées à ce métier et elle n’a jamais connu le chômage. Elle travaille depuis vingt ans dans l’industrie, secteur qu’elle a choisi car elle n’aime pas les domaines trop féminisés. Elle trouve les relations avec les hommes beaucoup plus franches. Certes à ses débuts il lui a fallut en remettre quelques-uns à leur place, mais aujourd’hui elle constate surtout de l’entraide, notamment lorsqu’elle peut avoir des charges lourdes à porter, et souligne la particulièrement bonne ambiance de cette entreprise. Une bonne partie des clients étant des chantiers navals, s’occuper de réaliser de belles pièces luxueuses pour des bateaux est très motivant. Ce qu’elle aime le plus dans son métier ? L’odeur de la soudure…

IMG_2001 - CopieDelphine quant à elle est laseriste. Elle a intégré l’entreprise il y a 23 ans alors qu’elle venait d’obtenir son diplôme d’électrotechnicienne. En seconde elles étaient deux filles dans cette filière professionnelle au lycée de Sens et quand elle a choisi sa spécialisation en classe de 1ère elle s’est retrouvée la seule fille, ce qui ne lui a jamais posé de problème. Elle a été embauchée au SAV (Service Après Vente) et à la mise en route des cabines de peinture puis a évolué comme agente de production à la poinçonneuse à commande numérique. Elle a été récemment formée au laser et a à sa charge aujourd’hui le travail sur laser de découpe de tôle. Ce qu’elle apprécie le plus dans son métier, c’est tout l’aspect informatique qui l’attire depuis le collège, recevoir sur ordinateur des plans de découpage réalisés par les dessinateurs industriels. Elle non plus ne regrette pas son poste dans un domaine technique, et a pu en 23 ans de maison constater l’évolution des mentalités chez ses collègues masculins. La jeune génération voit d’après elle d’un meilleur œil l’embauche de femmes sur ces métiers.

Florian Bordier, gérant d’Yltec depuis un an et demi, précise que l’embauche de femmes sur tous les métiers est historiquement naturelle pour cette entreprise. Elles réussissent très bien à ces postes techniques, parfois mieux que les hommes…