Égalité

Cette catégorie est évidemment très large et comprend des ouvrages et revues très diverses… Mais ils méritent tous le coup d’œil !

 

Femmes : La guerre la plus longue
« Manière de voir » #150, décembre 2016 – janvier 2017
Coordonné par Hélène Richard
Batailles autour des questions liées au corps et à la procréation, luttes pour les droits politiques et sociaux, combats sur le genre et l’orientation sexuelle… À l’heure où Donald Trump, incarnation d’une misogynie débridée, accède au rang d’homme le plus puissant de la planète, ce numéro arpente le front de la guerre menée dans le monde entier par les femmes, et contre elles.

 

L’école apprend-elle l’égalité des sexes ?
Isabelle Collet, pour la collection Égale à égal
Éditions Belin, 2016
L’école est mixte en France. Mais la mixité est loin d’être garante de l’égalité. Des filles plus discrètes en classe et des garçons qui souvent monopolisent la parole. Les premières ont les meilleurs résultats quand les seconds sont à la traîne. Une orientation scolaire qui dirige les filles vers les filières générales les moins prestigieuses et les secteurs les moins rémunérateurs. Quels sont ces mécanismes qui continuent à reproduire les inégalités entre les sexes ? Comment en finir avec les stéréotypes ? Et comment enseigner l’égalité ?

 

Les hommes veulent-ils l’égalité ?
Patric Jean, pour la collection Égale à égal
Éditions Belin, 2015
Depuis quelques années, il est de bon ton pour les hommes de se dire favorables à l’égalité femmes-hommes, alors qu’ils sont les bénéficiaires d’un système toujours très inégalitaire.S’agit-il d’une façade permettant de se donner bonne conscience ou d’un engagement pris avec lucidité et honnêteté ?En perdant leurs privilèges, si les hommes ont peu à gagner immédiatement, ils auront la satisfaction de participer à la construction d’un monde meilleur. Et ce n’est déjà pas si mal !

 

Les femmes peuvent-elles être de Grands Hommes ?
Christine Détrez, pour la collection Égale à égal
Éditions Belin, 2016
Le génie a-t-il un sexe ? Les femmes illustres font figure d’exception, en littérature, dans les arts ou les sciences, sans parler de la vie publique. Des lois garantissent pourtant l’égalité d’accès des deux sexes à l’école et à l’université, dont les filles sortent plus nombreuses et plus diplômées que les garçons. Comment alors expliquer qu’il y ait toujours si peu de femmes célébrées ? Pour donner la place qui leur revient aux femmes de talent, les initiatives se multiplient. Leur généralisation est indispensable pour construire une société égalitaire.

 

Gender mainstreaming : De l’égalité des sexes à la diversité ?
Coordonné par Sandrine Dauphin et Réjane Sénac-Slawinski, Collection Cahier du genre
Éditions L’Harmattan
Dix ans après sa promotion par l’Union européenne, ce numéro questionne les enjeux théoriques et pratiques du gender mainstreaming, nouvelle approche de l’égalité entre les sexes. Quels enseignements tirer de sa traduction par les différents acteurs aux niveaux communautaire, national et local ?

 

 

Vie de femmes, vies précaires
Thierry Benoit, pour la collection Égale à égal
Éditions Belin, 2016
Sans que celles des hommes diminue, la précarité des femmes ne cesse d’augmenter. En cause, le développement du chômage et du temps partiel, mais aussi le nombre accru de familles monoparentales surtout portées par des femmes. Lutter contre la précarité féminine suppose de s’attaquer aux inégalités psychologiques, sociales, économiques, politiques qui subsistent entre les femmes et les hommes. Et pour préparer l’avenir, d’enseigner l’égalité dès le plus jeune âge et de donner aux filles toutes leurs chances.

 

Nos cerveaux, tous pareils tous différents !
Catherine Vidal, pour la collection Égale à égal
Éditions Belin, 2015
Comment se fabriquent les filles et les garçons ? Comment se forgent nos identités de femmes et d’hommes ? Dans ce livre, l’auteure explique le rôle clé de la plasticité cérébrale, nous donnant à voir un cerveau en perpétuelle évolution au gré des interactions avec son environnement. D’où une conclusion en forme de réflexion éthique. Car cette permanence du changement met à mal la justification des inégalités entre les sexes par un ordre biologique, porte ouverte aux « ismes » : sexisme, racisme, élitisme. Bonne nouvelle !

 

Sexe, Race et Pratique du pouvoir
Colette Guillaumin
Côté-femmes éditions
On imagine trop souvent que les caractères  » naturels  » (le sexe, la race, par exemple)  » tombent sous le sens « , sont des évidences inquestionnables. Tout au plus admet-on que les sociétés manipulent un peu tout cela, qu’il en résulte des différences, bonnes ou mauvaises, c’est selon… Pourtant, ne serait-ce pas déjà une manipulation que de prétendre certains caractères  » naturels  » ? Le  » naturel  » ne serait-il pas une interprétation, bref un  » artifice « , ancré dans de très particulières relations sociales où certains sont assignés à l’état d’objet ? Cet ouvrage associe la description d’une réalité matérielle quotidienne dans ses formes les plus banales (conversations de bistrot, scènes de rue, faits divers) et l’analyse précise des systèmes idéologiques qui prétendent expliquer cette réalité.

 

L’égalité sous conditions : Genre, parité, diversité
Réjane Sénac
Les Presses, Sciences Po
Que disent les usages contemporains de la parité et de la diversité, ainsi que les controverses sur la prétendue théorie du genre, du principe d’égalité à la française ? En quoi permettent-ils de comprendre la persistance des inégalités sociales et économiques malgré l’égalité proclamée dans le droit ? L’analyse croisée de rapports, de discours, de données quantitatives et d’enquêtes qualitatives montre qu’en transformant les facteurs d’exclusion puis de discrimination en facteurs d’inclusion, la promotion de la parité et de la diversité porte une égalité sous conditions de performance de la différence. Les politiques d’inclusion au nom de la richesse des différences ne remettent en effet pas en cause le rôle central que joue la complémentarité sexuée et racialisée dans l’ordre politique. Elles l’utilisent au contraire comme une justification et une condition. En se réappropriant les approches critiques, en particulier féministes et postcoloniales, ces politiques contribuent au tournant néolibéral, allant jusqu’à marchandiser le principe d’égalité. Afin que l’égalité retrouve une épaisseur politique, n’est-il pas temps de dénoncer cette ruse de la raison néolibérale qui consiste à la paralyser, voire à l’empoisonner, en l’exaltant ?

Introduction aux études sur le genre
Laure Bereni, Sébastien Chauvin, Alexandre Jaunait, Anne Revillard
Éditions De Boeck
Pourquoi offre-t-on des poupées aux filles et des voitures aux garçons ? Pourquoi les femmes gagnent-elles moins que les hommes ? Comment expliquer qu’elles effectuent les deux tiers du travail domestique ? Pourquoi est-ce si mal vu pour un homme d’être efféminé ? Le pouvoir est-il intrinsèquement masculin ? Il s’agit là de quelques-unes des nombreuses questions auxquelles s’intéressent les études sur le genre, devenues depuis une trentaine d’années non seulement un champ de connaissances, mais aussi un outil d’analyse incontournable en sciences humaines et sociales. Au-delà de la variété des phénomènes étudiés, l’ouvrage souligne plusieurs partis pris essentiels des études sur le genre : les différences systématiques entre femmes et hommes sont le résultat d’une construction sociale et non pas le produit d’un déterminisme biologique ; l’analyse ne doit pas se limiter à l’étude «d’un» sexe, mais porter sur leurs relations ; le genre est un rapport de domination des hommes sur les femmes, dont les modalités et l’intensité sont sans cesse reconfigurées. Ce manuel propose un panorama clair et synthétique des notions et références essentielles des études sur le genre, en les illustrant par de nombreux exemples concrets.

Les pubs que vous ne verrez plus jamais 2 – Spécial sexisme
Annie Pastor
80 ans de réclames et de publicités méchamment sexistes, machistes ou carrément misogynes.
On les croirait extraites du magazine Hara-Kiri. Et pourtant, elles sont toutes authentiques, ce ne sont pas des parodies. Ce sont des réclames, des publicités, pour vendre du savon, des cigarettes, des voitures, des pulls… Que des produits grand public dont les budgets étaient gérés par des agences importantes et qui essayaient de coller à l’air du temps. Pour cette seconde édition, nous nous sommes attachés à l’image de la femme dans la grande saga publicitaire. Quelquefois surréalistes, très souvent machistes, parfois purement vulgaires, ces pubs expriment mieux que tout essai l’époque dans lesquelles elles ont été imaginées.

 

 

Femmes de l’immigration dans le travail précaire
Odile Merckling
Éditions Logiques sociales
Depuis une vingtaine d’années, les femmes immigrées sont massivement entrées sur le marché du travail. Le présent ouvrage est consacré à l’étude des modalités de travail des migrantes et leurs descendantes, de leur syndicalisation et du développement de conflits dans plusieurs secteurs d’activité : services à la personne, nettoyage, distribution, restauration rapide, centres d’appel.

 

 

BLACK FEMINISM
Anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000
Combahee River Collective, Laura Alexandra Harris, Bell Hooks, Hazel Carby, Audrey Lorde, Barbara Smith, Kimberly Springer, Patricia Hill Collins, Beverly Guy-Sheftall, Michele Wallace
Bibliothèque du féminisme
Les textes présentés dans ce recueil du Black Feminism explorent sur une période de trente ans les thèmes de l’identité, de l’expérience singulière, de la sexualité comme la place dans les institutions, les coalitions nécessaires, les alliances possibles, les formes culturelles de rébellion et de lutte. Pourquoi en France, ex-puissance coloniale, l’équivalent d’un féminisme noir n’a-t-il pas existé ?