Discrimination dans l’emploi : des femmes prennent la parole

Animer des espaces de parole pour évoquer la discrimination vers et dans l’emploi, tel est l’objectif que poursuit FETE avec son action régionale : « Discrimination dans l’emploi : des femmes prennent la parole ». Initiée en 2014 dans la Nièvre, celle-ci avait permis la réalisation d’une vidéo qui se veut désormais un outil d’information et de sensibilisation.

La situation des femmes (grossesses, enfants…), associée à des stéréotypes largement répandus, sont à l’origine de pratiques discriminatoires. Et, lorsqu’elles sont plus âgées, handicapées, d’origine étrangère…, les femmes se retrouvent encore plus écartées des processus de recrutement. Par conséquent, on remarque qu’elles ont plus de difficultés que les hommes à s’insérer professionnellement : elles sont plus souvent embauchées à temps partiel, en CDD, sur les postes les moins rentables, etc.

Par ailleurs, le 7ème Baromètre sur la perception des discriminations au travail publié en mars 2014* montre que « le premier critère de discrimination au travail relevé par les victimes est lié au sexe » et qu’il est essentiellement cité par les femmes. Les témoins de discrimination évoquent eux « la grossesse, les enfants et la maternité » autant de facteurs qui impactent le parcours professionnel des femmes.

C’est pour lutter contre ces pratiques encore trop répandues que FETE a souhaité poursuivre cette action qui, en 2015, devient régionale. Dès septembre, FETE proposera dans les 4 départements Bourguignons des rencontres pour informer les femmes sur leurs droits et pour recueillir le témoignage de celles ayant vécu des situations discriminantes.

Parce que parler de la discrimination, c’est rompre l’isolement, c’est redonner confiance, c’est écouter, entendre, mais c’est aussi agir ! Vous pouvez découvrir ou redécouvrir la vidéo réalisée en 2014 ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=NWiWoTTp1o8

* L’enquête a été réalisée par l’IFOP du 25 novembre au 12 décembre 2013, pour le Défenseur des droits et l’Organisation

Internationale du Travail (OIT).