Des femmes en chantier d’insertion sensibilisées aux discriminations

Depuis plusieurs années, FETE reçoit régulièrement dans ses locaux d’Auxerre un groupe de femmes en contrat d’insertion chez Amidon. L’occasion de les sensibiliser à l’égalité et la mixité professionnelles ainsi qu’aux discriminations vers et dans l’emploi.

Certaines sont en contrat d’insertion depuis déjà plusieurs mois et d’autres seulement depuis quelques jours. L’association Amidon 89 est un chantier d’insertion par le repassage qui leur permet de construire leur projet professionnel. Et, c’est une première, l’association accueille un jeune homme, Théo, qui outre son poste de chauffeur-livreur, fait aussi du repassage.

Pour la première fois, FETE recevait ce groupe un petit peu mixte, et la présence ne serait-ce que d’un seul homme a permis de bien animer les débats ! Oui il est un homme mais à la maison c’est lui qui assure le plus les tâches ménagères ! Par contre, hors de question pour lui de laisser sa fille sortir court-vêtue, il se ferait trop de soucis pour elle… Sinon, il a bien remarqué que lors de son expérience en maison de retraite, alors qu’ils étaient 5 hommes seulement sur 495 employé.e.s, les hommes étaient mis sur un piédestal et que cela peut être un réel avantage pour un homme de travailler dans un secteur traditionnellement féminin…

Par ailleurs, parmi les femmes présentes, nous avons pu rencontrer Céline, détentrice d’un brevet professionnel en construction topographie, qui rêve de travailler dans le bâtiment. Elle devrait intégrer cet été une formation en électricité au GRETA pour ensuite pouvoir exercer comme métreuse en électricité. Son expérience a ainsi bien pu illustrer les propos de FETE autour de l’importance de plus de mixité dans les métiers, un des leviers pour tendre vers plus d’égalité entre les femmes et les hommes et réduire les discriminations, notamment les plus nombreuses, celles dont les femmes peuvent être victimes dans l’emploi. La dizaine de personnes présente a pu être informée sur les différents critères de discriminations, comment y faire face et vers qui se tourner.

Pour rappel, FETE se consacre depuis plusieurs années à cette thématique, grâce au soutien du CGET (Commissariat Général à l’Egalité des Territoires), et propose notamment un Point Ecoute Discriminations pour les femmes.