Action « Artisanat et mixité » au collège Jean Bertin de Saint-Georges s/Baulche (Yonne)

IMG_1362

Crédit photo : FETE

FETE et la Section Yonne de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ont proposé à deux classes mixtes de 3ème du collège Jean Bertin de Saint-Georges s/Baulche une intervention commune, dans le cadre d’une action de découverte des métiers artisanaux traditionnellement masculins par des filles au cours d’un stage.


La première partie animée par FETE a permis de réfléchir sur les notions de mixité des métiers et des formations et d’égalité professionnelle. Des vidéos ont permis de débattre avec les élèves qui ont pu à cette occasion confronter leurs points de vue.
La Chambre des métiers a ensuite plus axé son intervention sur la mixité dans l’artisanat : qu’est-ce qu’un artisan ? Qu’est-ce qu’une Chambre des métiers ? Quels métiers retrouve-t-on dans l’artisanat ? L’intervenante, Emmanuelle Vales, a insisté sur le fait qu’il y avait beaucoup de débouchés dans les petites entreprises artisanales (elle sont environ 6000 rien que dans l’Yonne), et qu’il fallait en tenir compte dans ses choix d’orientation. Elle a aussi montré que les métiers avaient évolué, que les métiers manuels ne sont plus aujourd’hui réservés aux hommes, et que pour les filles il n’y a pas que l’esthétique et la coiffure ! Elle a incité les filles a avoir plus d’ambition dans leurs projets et a parlé aussi aux élèves des possibilités de créer sa propre entreprise seul-e ou à plusieurs, à partir du moment où l’on a acquis certaines compétences dans un domaine précis. Ses propos ont été illustrés par la diffusion de témoignages de professionnel-le-s, notamment un boulanger meilleur ouvrier de France à présent patron d’une boulangerie, et d’une femme en plâtrerie qui dirige 12 ouvriers, ainsi que d’une apprentie technicienne construction bois.

Si certain-e-s des élèves présent-e-s ont déjà une idée bien précise de leur futur métier, beaucoup sont encore à cet âge en pleine réflexion, et certain-e-s vont déjà devoir faire des choix d’orientation d’ici la fin de l’année pour la poursuite de leurs études.
Ils/elles ont ainsi été encouragé-e-s à rester ouvert-e-s à tous les métiers, sans préjugés, car le domaine de l’artisanat offre notamment plus de débouchés que dans la plupart des métiers envisagés par les élèves.

L’accent a ensuite été mis sur les filles, avec la présentation d’une étude menée par les deux structures en 2012 auprès de jeunes filles qui ont fait un apprentissage dans des domaines traditionnellement masculins. Plus des 2/3 avaient alors répondu être très satisfaites de leur orientation, même s’il faut oser et avoir du caractère pour sortir des sentiers battus. Et puis l’entrée de femmes dans des métiers comme la maçonnerie, l’électricité ou encore la peinture fait évoluer les entreprises et développe la solidarité entre collègues.

Cet après-midi s’est terminé par la proposition de FETE et de la Chambre des métiers faite aux filles présentes d’aller découvrir des métiers traditionnellement masculins en entreprise, dans le cadre de leur stage obligatoire de 3ème qui se déroulera fin janvier- début février 2016. Des stages de carrossière, boulangère, mécanicienne automobile, peintre en bâtiment et agente d’entretien paysager leur ont été proposés.
L’expérience réalisée par ces filles sera suivie par les deux structures. A suivre donc…

Retrouvez  ICI l’article paru le dans le journal l’Yonne Républicaine