A la rencontre de femmes employées chez ENEDIS

FETE est allée sur le site d’Enedis à Auxerre, à la rencontre de trois femmes afin d’échanger sur leurs métiers encore peu féminisés et sur la politique de l’entreprise en faveur de la mixité des métiers. Elles avaient présenté leurs métiers le 20 janvier à Appoigny à l’occasion du Carrefour des Carrières au Féminin de l’Yonne.

Lara, technicienne d’interventions réseau – Crédit photo : FETE

Lara travaille en équipe et en extérieur quand elle réalise des travaux sur les réseaux électriques. Elle peut faire des interventions en hauteur (aérien) ou en souterrain. Elle travaille aussi seule lors des activités clientèles, comme la mise en service ou le changement d’un compteur électrique, elle est parfois d’astreinte.

Lara est technicienne d’interventions réseaux électriques et clientèles, Elle a 35 ans et n’a pas toujours exercé ce métier. Il s’agit d’une reconversion après avoir été bijoutière-joaillière. Animée par l’envie d’un changement radical, elle s’est rendue à un job-dating organisé par Pôle Emploi et a eu l’opportunité d’y rencontrer ERDF (devenu Enedis). Elle pensait que ces métiers étaient réservés aux hommes, mais le chargé de recrutement l’a convaincue d’aller passer les tests (notamment le traditionnel test du vertige) et son recrutement s’est fait en 15 jours en commençant par un contrat de professionnalisation qu’elle a été la première femme en Bourgogne à réaliser.

Du haut de son 1,58 m, sur le plan physique c’est forcément parfois plus compliqué pour elle que pour la majorité de ses collègues masculins. Elle est particulièrement compétente au niveau de la préparation des chantiers et toujours volontaire pour tout, notamment pour ce qui est d’intervenir chez des clients un peu agressifs afin de les calmer… Elle aime particulièrement la diversité de son travail, les interventions, le dépannage, se rendre utile. Dans son service sur 38 techniciens elle est la seule femme, mais elle a suffisamment de répartie pour ne pas se laisser intimider. Un petit peu de mixité a un côté plutôt apaisant dans l’équipe.

Les salariées d’Enedis présentes au Carrefour des Carrières au Féminin de l’Yonne

De son côté Valérie réalise des études afin de contrôler la résistance du réseau électrique pour des raisons diverses et variées : raccordement client, travaux d’enfouissement des lignes électriques, etc. Valérie est chargée d’études. Il s’agit également d’un métier technique mais plus sédentaire. Tout comme Lara elle a vécu une reconversion, mais au sein même d’Enedis où elle a commencé à travailler il y a 20 ans à l’accueil au plateau clientèle. Elle a saisi cette opportunité de poste qu’elle n’aurait jamais envisagée. C’est l’avantage d’une entreprise comme Enedis ; il y a toujours des perspectives d’évolution. Elles ne sont que deux femmes en ingénierie et elle aussi sait faire un rappel à l’ordre lorsqu’elle entend des blagues sexistes… Il faut toujours poser un cadre pour que ça ne déborde pas.

Fanny qui travaille aux Ressources Humaines précise que depuis plusieurs années l’entreprise s’emploie à intégrer des femmes dans des métiers techniques, pas parce que la loi l’impose, mais parce qu’elle considère que les femmes sont largement capables et qu’il est important de casser les codes et stopper les préjugés. En revanche, Enedis n’est pas dans une démarche de discrimination positive ; le recrutement se fait exactement de la même manière pour les femmes que pour les hommes. Tout comme l’entreprise s’emploie à ce que les femmes et les hommes soient traités de manière égalitaire (une grille de salaires, mise en place d’une politique égalité professionnelle volontariste, etc.). Force est de constater que les candidatures de femmes restent à la marge (en 2016, uniquement 10 pour 200 candidatures reçues pour des postes de technicien.ne.s d’interventions polyvalent.e.s et une seule femme embauchée, deux en 2017…), et que celles embauchées évoluent plus vite que les hommes vers des métiers techniques plus sédentaires.

Le message d’Enedis : les filles, vous avez toutes vos chances dans les métiers de l’électricité !