2ème forum « Métiers au féminin » organisé au Phare à Auxerre

Suite au succès du forum « Métiers au féminin » organisé par la Maison de l’Emploi de l’Auxerrois dans le cadre des traditionnels Mercredis du Phare, en partenariat avec Pôle Emploi, la Mission locale et FETE, et avec le soutien de la Région, une deuxième édition a été organisée le mercredi 13 juin au Phare.

Le même format était proposé : une réunion d’information collective à 14 h, une trentaine de stands répartis sur tout le rez-de-chaussée du Phare, et la présentation de l’exposition photographique de FETE « Des métiers sous l’angle de la mixité ».

Après une présentation générale de l’événement par la Maison de l’emploi, FETE a introduit l’événement par un message concernant l’importance de tendre vers plus de mixité des métiers, et particulièrement pour les femmes d’élargir leurs choix. Pôle Emploi a ensuite présenté les aides mobilisables, puis ce temps collectif s’est conclu par deux témoignages de professionnelles.

La première est responsable du service aménagement des quatre agences de l’entreprise BigMat (voir son portrait), et la seconde manager dans l’industrie chez Acta Mobilier. Toutes deux peu diplômées et surtout autodidactes qui ont su se rendre indispensables dans leur entreprise et saisir les opportunités pour évoluer et atteindre des postes de management dans un domaine encore dominé par les hommes.

L’objectif de cet événement : montrer que les métiers dits d’hommes peuvent parfaitement convenir aux femmes. C’était le message transmis aussi par tous les employeurs, centres de formations et structures d’informations présents. FETE y a tenu un stand, ce qui a donné l’occasion de nouer plusieurs contacts dans le cadre de nos projets reconversion de femmes vers des métiers techniques et Point Ecoute Discriminations. Beaucoup de femmes exerçant dans des domaines très féminins (secrétariat, petite enfance…) qui, étant au chômage depuis un moment, envisagent de se tourner vers une autre voie plus porteuse d’emploi…

Voir article publié dans le journal l’Yonne Républicaine du 15 juin 2018